Fabula Nova Crystallis
Introduction | Mythologie | Univers
Fabula Nova Crystallis > Final Fantasy XIII
Dans Final Fantasy XIII, la mythologie se fait très discrète dans l'aventure principale et se réduit à quelques pages consultables dans les dossiers débloqués au fil de l'aventure. Si les dieux interviennent bel et bien dans le scénario du jeu, un évènement absolument crucial qui a déclenché les péripéties de Final Fantasy XIII demeure enfouis dans les abîmes du script.

Cette section contient en majorité des spoilers sur l'intrigue du premier volet.


La guerre de Transgression



La représentation de la guerre à la Pompa Sancta à Nautilus

Alors que la vie se faisait belle sur Gran Pulse, les fal'Cie commençaient à explorer de nouvelles voies pour retrouver la porte du monde invisible. Lindzei, le fal'Cie personnel de Buniberzei, décide d'arracher une partie de Pulse pour créer Cocoon. Lindzei promettait mondes et merveilles à ceux qui rejoindraient sa cause et viendraient habiter sur Cocoon.

A partir de ce moment, les deux camps se créèrent. Les fils de Pulse le sanctifié et les traîtres du serpent Lindzei. Les deux partis s'affrontèrent sans relâche jusqu'au jour où, dans un paisible village nommé Oerba, deux filles furent choisies pour représenter Pulse. Vanille et Fang devenues les l'Cie du fal'Cie Anima, se mirent en quête pour accomplir leur mission : détruire Cocoon.

Fang, avec l'aide de Vanille, se transforma en Ragnarok et attaqua Cocoon de front. Elle brisa une partie de celui-ci mais ses forces commençaient à lâcher. C'est à ce moment que la déesse Etro intervint et redonna un souffle de vie aux jeunes filles, les cristallisant malgré l’échec de leur tâche. Elles devinrent dans la légende : "Les filles de la déesse".

Les habitants de Pulse disparurent un à un alors que les habitants de Cocoon craignirent dorénavant Pulse plus qu'autre chose.


Changer son destin



Le Cristal d'un fal'Cie émergeant du domaine des dieux.

Au cours des siècles, la légende de la guerre de Transgression s'est dissipée alors que le peuple de Pulse s'est éteint.

Nous retrouvons nos héros devenus l'Cie pour une même cause : détruire Cocoon. Au cours de l'aventure, le joueur a cette sensation d'être constamment guidé notamment à cause de la simplicité et linéarité de l'action. Cet effet est volontaire, provoqué par le fal'Cie Barthandelus qui entraînera les l'Cie à leur but.

Bien que la déesse Etro n'est pas mentionnée dans cet épisode, elle n'est pas écartée pour autant. Quand un l'Cie souffre et agonise, elle envoie ses messagers, les Eidolons, leur donner le coup de grâce. Etro voit ça comme un moyen de les sauver. Les Eidolons suivent la règle première du monde invisible : celle du plus fort. Si un Eidolon est battu au combat dans un duel, le vainqueur devient son maître légitime.

Si cette intrigue peut sembler simpliste à première vue, il est normal de se demander ce qu'il se passe derrière la scène. Barthandelus ne tardera pas à dévoiler les réelles intentions des fal'Cie du Sanctum. Sans surprise, sacrifier les habitants de Cocoon pour rappeler le Créateur, voilà la définition donnée par Barthandelus à nos héros.

Dès cet instant, il semble évident que connaître la mythologie avant de se lancer dans l'aventure était un point crucial. Pour le joueur néophyte, le Créateur demeure tout au long un personnage inconnu tout comme ses intentions réelles. Si il s'agit bien de sacrifier Cocoon après avoir pris soin de ses habitants pendant des siècles, c'est dans le seul but d'ouvrir la fameuse porte du monde invisible qui permettra à Buniberzei alias le Créateur de retrouver sa mère pour se venger.

Pendant ce temps sur Pulse, les derniers fal'Cie perdus, s'occupent à réaliser la mission pour laquelle ils sont nés. Finalement, nos héros parviennent à détruire le coeur de Cocoon. Dans un dernier élan d'espoir, les filles de Etro se transforment en Ragnarok pour former un pilier de cristal qui soutiendra Cocoon, l'empêchant de s'écraser sur la surface de Pulse.

Encore une fois, les évènements défilent de sorte à ce que le joueur soit berné, mais certains éléments ne trompent pas. Pendant que nos héros se battaient contre le coeur, Barthandelus en profite pour attaquer Eden à l'aide de portails dissimulés dans les arches. Ces arches se trouvant sur Cocoon, il est difficile de ne pas croire que tout ceci était planifié depuis le début par les fal'Cie. Les pertes sur Eden sont nombreuses et les cristaux volent par milliers autour de la ville. C'est uniquement quand Cocoon commence à s'effondrer que l'on aperçoit un bref instant la porte d'Etro s'ouvrir.

Si ceci n'a pas provoqué l'apparition du Créateur, elle a quand même ouvert une brèche assez grande pour former un portail entre le monde invisible et le monde réel. La suite dans Final Fantasy XIII-2.


La réalité enfouie



Pulse représenté mi-humain alors qu'il scelle le destin de nos héros.

Dans les archives de Gran Pulse, c'est le fal'Cie Pulse qui est mentionné comme étant le Créateur. Pour rappel, Pulse a été crée par Buniberzei pour rechercher la porte d'Etro. Dans ce cadre, Pulse a crée le monde et les fal'Cie qui le peuple. Selon les archives de chaque peuple, le "Créateur" est le titre confié à leur divinité protectrice. On peut ainsi parler du Créateur de Cocoon : Lindzei, celui de Gran Pulse : Pulse ou bien celui des fal'Cie : Buniberzei.

Dans la scène où nos héros deviennent des l'Cie, c'est bel et bien Pulse qui crée les marques et non Anima. Comme le montre si bien la scène, Lightning et ses amis se retrouvent dans une dimension où ils flottent, le tout entouré par des liens lumineux provoquant le changement. Une fois les évènements du volet suivant assimilés, il est facile d'identifier cet endroit comme l'Abîme du temps où Pulse se cache. Les liens qui attachent nos héros reviennent plus tard amener Lightning dans le monde invisible. Selon certaines archives, ces liens représentent le chaos du monde invisible, symbolisé aussi par le son des treize coups de cloches que l'on entend à chaque manifestation.

Après la disparition soudaine de Pulse, Lindzei s'était mit en tête de sacrifier sa terre pour contraindre Pulse de revenir et recréer le monde, ce qui reste paradoxal puisque Pulse lui même après avoir disparu, contribue à cette tâche en transformant Lightning et ses amis en ses l'Cie. Selon les archives de l'auteur inconnu, Pulse semble avoir été piégé dans l'abîme et reviendra une fois la porte du monde invisible ouverte.

Bien qu'Etro soit la seule "déesse" mentionnée, Lindzei n'en reste pas moins la seconde femelle du groupe. Représentée telle une vipère, son apparence peut être vue sur les statues du Narthex ainsi que sur la dernière forme de Barthandelus en Orphan où celui-ci l'imagine comme étant sa mère et la sainte mère de tout les fal'Cie du Sanctum. Elle cache son réel visage de vipère derrière l'image pure qu'elle donne à ses enfants. Selon les archives de l'auteur inconnu, Lindzei a personnellement détruit les restes du peuple de Gran Pulse après la guerre de Transgression... créant au passage les portails reliant les deux mondes (que l'on aperçoit quand nos héros voyagent de Cocoon à Pulse).

Haut de Page


0 membre connecté
0 membre connecté sur KHResort