Final Fantasy XIV > Races



Les Hyurs :





La race des Hyurs est celle comptant le plus d’individus en Eorzéa. Ils sont arrivés après 3 grandes vagues migratoires depuis les terres voisines. Le peuple Eorzéen a pu bénéficier d’énormes progrès grâce à leur technologie avancée et à leurs brillantes idées. Ils bénéficient d’une très grande culture et d’une grande connaissance linguistique, mais sont particulièrement individualistes. Pour eux, la liberté est ce qu’il y a de plus cher au monde. Les Hyurs se composent de 2 ethnies distinctes : les Hyurois, qui vivent dans les plaines ; et les Hyurgoths, qui sont plutôt habitués à un mode de vie hostile dans les montagnes.


Les Élézens :





Les Élézens sont une race originaire d’Eorzéa, qui était autrefois majoritaire en ce monde. C’est un peuple nomade très fier, qui se croit être l’élu des Dieux. De par leur silhouette élancée, la vie dans les contrées sauvages ne leur pose aucune difficulté. Ils disposent également d’une ouïe particulièrement fine, capable d’entendre un rongeur éternuer à plusieurs mètres à la ronde. Les Élézens étaient autrefois opposés aux Hyurs, mais sont aujourd’hui capables de vivre en harmonie avec eux ; ou du moins c’est le cas de l’ethnie des Sylvestres, car les Crépusculaires ont préféré vivre dans des contrées plus reculées.


Les Miqo’tes :





Ce peuple félin est particulièrement doué pour la chasse. Le manque de gibier est la raison de leur arrivée en Eorzéa, qui les a contraintes à traverser les océans gelés pour y migrer lors de la période dite de « la grande glaciation ». Le peuple Miqo’te est divisé en 2 ethnies : la Tribu du Soleil et la Tribu de la Lune. Les premières vivent principalement la journée, tandis que les secondes ont une vie plutôt nocturne. De par leurs jambes musclées et leur odorat très développé, les Miqo’tes sont capables de traquer leurs proies en faisant preuve d’une efficacité redoutable. Etant un peuple minoritaire en Eorzéa, elles sont de nature solitaire et territoriale, c’est pourquoi on les voit souvent seules et à l’écart des autres, même en environnement urbain.


Les Lalafells :





Originaire des îles méridionales, le petit peuple des Lalafells est principalement constitué d’anciens agriculteurs, ayant migré en Eorzéa suite aux renforcements des divers liens commerciaux entre ces deux contrées. Ils font dorénavant partie intégrante du peuple Eorzéen, si bien que leur population compte parmi les plus importantes, hormis dans les terres du Nord où le froid leur est difficilement supportable. Ne vous fiez pas à leur petite taille et à leur surplus d’embonpoint, car les Lalafells sont des êtres très vifs et particulièrement rapides, autant physiquement que mentalement. Même s’ils ont tendance à favoriser leurs liens familiaux, ils ne se mettent pas à l’écart des autres races pour autant ; ils sont très ouverts et amicaux. Les Lalafells sont eux aussi divisés en deux ethnies : le peuple des plaines et le peuple des dunes.


Les Roegadyns :





Ces grands gaillards vivent sur les côtes septentrionales, et sont des marins avisés. Leur franchise n’a d’égale que leur musculature, leur taille et leur impulsivité. Ville côtière oblige, Limsa Lominsa est la cité-Etat comptant le plus de Roegadyns parmi sa population. La plupart des Roegadyns y font juste escale, mais nombre d’entre eux ont décidé de s’y installer définitivement. Ils peuvent mener une vie de mercenaire, pirate, ou encore de garde du corps ; mais ne sont pas cantonnés aux seules activités physiques. Ainsi, les membres du Clan du Feu comptent parmi les meilleurs magiciens ; on les aperçoit parfois dans la cité-Etat d’Ul’dah, située dans le désert.

Haut de Page


0 membre connecté
0 membre connecté sur KHResort