Tron : L'Héritage
Introduction | Vidéos | Affiches | Critique
Tron : L'Héritage > Introduction
/ Tron : l'Héritage (Tron Legacy)

De Joseph Kosinski
Scénario de Adam Horowitz
et Steven Lisberger
Musique composée par Daft Punk
Avec Garrett Hedlund et Olivia Wilde


Sorti en 1982, le premier Tron nous racontait l'histoire de Kevin Flynn (Jeff Bridges), jeune créateur de jeux-vidéo, qui se retrouvait projeté de l'autre côté de l'écran, dans le monde de Programmes, après avoir tenté de prouver qu'il était le véritable créateur des jeux vendus par Encom, la plus grosse société de jeux vidéo du moment.

/ /

Il y rencontrait des programmes personnifiés, du nom de Krom, Ram, ou encore Clu, un programme de sa création utilisé pour pirater des serveurs. Mais le plus important d'entre eux était Tron, un programme possédant la capacité de détruire le Maître Contrôle Principal – ou MCP – et qui ressemblait énormément à son ami Alan, à juste titre puisqu'il en était le programmeur. Car dans ce monde-là, les Programmes possèdent le même visages que leurs créateurs.
Au cours de son aventure dans la matrice, Flynn, après avoir participé à des Jeux organisés par le MCP, maître auto-proclamé de ce monde, réussissait à s'échapper, puis finissait par détruire le dit-maître à l'aide de Tron. Il était alors re-projeté dans notre monde, où grâce à Tron, il devenait P.D.G de la société Encom, et semblait avoir de longues années heureuses devant lui.

/ /

Tron : l'Héritage démarre 20 ans plus tard, et nous présente Sam Flynn (Garrett Hedlund), fils de Kevin, qui enquête sur son père disparut sans laisser de traces des années auparavant. Avec l'aide d'Alan Bradley, il remonte jusqu'à une ancienne salle d'arcade appartenant à Kevin Flynn, où il découvre, par accident, un accès direct au monde des Programmes. Et comme son père avant lui, il se retrouve enrôlé de force pour participer à des Jeux meurtriers, sans avoir le temps de réaliser où il se trouve. Il fait alors la connaissance de Quorra (Olivia Wilde), un programme aux traits d'une jeune femme, qui semble bien connaître Flynn. Ils vont alors remonter la piste de la disparation du père de Sam, mais un programme pourrait bien se mettre en travers de leurs chemins. Son nom ? Clu 2.

/ /

Alors que Tron était le premier film à utiliser des images de synthèses avec des acteurs, l'Héritage bénéficie de 30 années d'expériences et d'améliorations technologique. Le contraste risque donc d'être saisissant, mais tout porte à croire que l'univers de Tron n'est pas dénaturé. Bien au contraire, certains détails ayant assez mal vieillit (surtout les Light Cycle, les célèbres motos lumineuses), la technologie réussit à les remettre au goût du jour. On peut également citer les costumes, parfois ridicules dans le premier opus, qui deviennent de superbes combinaisons lumineuses, tout en restant dans l'esprit de Tron (avec notamment la distinction bleu/rouge entre le bien et le mal).

Côté musique, c'est le groupe d'électro Daft Punk qui a réalisé toute la bande-son. Eux mêmes fans de Tron, nous pouvons leur faire confiance pour réaliser une bande sonore dans la continuité du film. Les premiers extraits diffusés sur le net semblent confirmer cette hypothèse, même si l'on peut regretter de ne pas entendre le célèbre thème de Tron. Mais qui sait ? Toutes les musiques du film n'ont pas encore été dévoilées.

/ /

Le choix des acteurs est lui aussi important. Alors que l'on aurait pu craindre un film ne gardant que le concept de Tron, sans en reprendre l'histoire, on retrouve avec joie le sympathique Jeff Bridges, qui incarne toujours Flynn (qui a lui aussi vieillit, mais que voulez-vous ?), ainsi que son double, plus maléfique que jamais, Clu 2, évolution du premier Clu, un programme pourtant innocent à l'époque. Et voir Kevin Flynn du côté du mal fera frissonner n'importe quel fan du premier opus. On retrouve aussi Bruce Boxleitner, qui joue Alan Bradley, mais surtout Tron, un programme qu'il nous tarde de retrouver à l'écran ! Mais malgré cela, on retrouve tout un florilège de nouveaux personnages, comme Quorra ou Castor, gérant d'une boite de nuit. Le renouveau est donc assuré.

En bref, Tron : l'Héritage semble à juste titre, l'héritier du premier film, et non une pale copie. Et même si l'on perd l'effet de surprise de l'époque, l'univers de Tron est tellement riche qu'il était logique qu'il soit exploité à nouveau. De plus la technologie d'aujourd'hui, qui aurait pu dénaturer l'esprit du film, va, au contraire, dans son sens ; l'informatique ayant évoluée, il est logique que le monde des programmes le soit aussi. Tron l'Héritage s'annonce donc comme un film qui ravira tous les fans du premier opus, mais qui ne leur est en aucun cas réservé. Bien au contraire, le film semble justement dosé pour plaire à tout le monde. Le 9 février 2011, c'est une grande aventure qui re-démarre.

/ /

1 membre connecté - Zeeva
0 membre connecté sur KHResort